3ème trimestre

Publié le par Merhand Claire

Eh voilà, dernière ligne droite!... et début de la préparation à l'accouchement. Si vous ne vous êtes pas inscrite à des cours, il est grand temps de vous y mettre.
J'ai opté pour un accouchement à la maternité du CHU de Nantes. Par conséquent, j'ai trouvé normal de faire ma préparation là-bas. Cependant, vous pouvez choisir les cours de préparation proposés par une sage-femme libérale. Au CHU, la préparation à l'accouchement se fait en 6 cours de 2H avec une partie explication et une partie exercice/relaxation. Dans ces cours, on y parle de l'accouchement: avant, pendant, après, on y évoque l'allaitement et c'est surtout le moment idéal pour poser toutes les questions qui vous turlupinent. Il est important que le papa assiste au moins à un séance: celle où l'on parle de l'accouchement proprement dit. Bien sûr, s'il peut être présent à plus de séance, c'est mieux. Cependant, demandez le sujet des cours auparavant car certains thèmes évoqués peuvent ne pas l'intéresser. Je prends comme exemple un des cours du CHU où l'on a parlé de l'utérus. Aucune des futures mamans présentes n'étaient accompagnées de leur conjoint. En effet, ce n'est pas un sujet très passionnant pour un homme. Pareillement, le cours consacré à l'allaitement n'est peut-être pas très indiqué. Évidemment, la décision revient au futur papa. Personnellement, ces cours m'ont énormément aidés à mieux appréhender l'accouchement. Le jour venu, je n'avais pas à m'interroger sur la marche à suivre. Je devais juste me préparer à accueillir mon bébé, gérer mes contractions et obéir aux ordres de la sage-femme.

Pendant que vous vous préparez mentalement à la venue au monde de votre bébé, votre corps continue lui aussi à s'y préparez. Votre petit bout de chou prends de plus en plus de place et votre vessie ne dispose plus d'une autonomie aussi importante qu'avant tandis que votre estomac se retrouve comprimé sous votre diaphragme. Résultat, vous allez plus fréquemment au toilette et vous pouvez être sujette à des remontées gastriques. Petites expériences personnelles: ne vous retenez pas d'aller au toilette sinon vous risquez une infection urinaire et c'est très douloureux et prenez du Maalox en solution buvable pour les remontées gastriques cela m'a été bénéfique.

Début du troisième trimestre, vous effectuez vos dernières semaines de boulot avant votre congé de maternité. Sauf bien sûr dans le cas où vous êtes déjà arrêtées pour X ou Y raisons.

Mes derniers jours de travail ont été épuisants et j'ai été soulagée de m'arrêter. Bien sûr, j'ai profité du congé pathologique de 15 jours qui précède le congé maternité. Par ailleurs, j'ai posé les 5 jours de congés qu'il me restait à prendre juste avant. Quand j'ai dit au revoir à mes collègues, il était temps que je me repose un peu. Ce que j'ai fait pendant deux mois qui sont passés à toute vitesse. Il faut dire aussi que si je me reposais durant la semaine, je profitais des beaux jours les week-ends.

Il est vrai que les week-ends de mai et de juin sont propices aux fêtes en tout genre et que je n'aime pas me priver de partager des moments importants avec ceux que j'aime. C'est pourquoi, j'ai assisté à un mariage à Montpellier au début du huitième mois. La question qui s'est posée était comment m'y rendre: en voiture, en train, en avion. La voiture n'est pas conseillée du tout en fin de grossesse pour des trajets dépassant 2 heures et même pour cette durée-là, il est préférable de faire une voire plusieurs pauses. La solution du train est plus indiquée mais il faut alors privilégier un train couchette pour pouvoir s'allonger le plus souvent possible. Cependant, je ne me voyais pas du tout rester dans un train pendant 8 à 9 heures. J'ai donc opté pour l'avion qui est le moyen de transport le plus confortable car le plus court. En effet, 1h20 pour rallier Nantes à Montpellier. Un des inconvénients est bien sûr le prix qui peut-être exorbitant. J'ai résolu ce problème en prenant mon billet un mois à l'avance en tarif éco sans possibilité d'annulation. C'était un coup de poker car je ne savais pas à ce moment-là si je serais en état de partir. Heureusement pour moi, il n'y a pas eu de problèmes. L'autre inconvénient, c'est que passer un certain stade de la grossesse, certaines compagnies aériennes peuvent vous refuser l'accès à l'avion.

Mon périple s'est déroulé normalement et je me suis même permise quelques escapades à Saint-Malo pour accueillir mon neveu Noë qui est né début mai, six semaines avant Nora. Cependant, vers la fin de ma grossesse, j'ai limité les déplacements et quinze jours avant la naissance de ma fille, j'ai également arrêté de prendre le volant.

Durant le dernier mois, votre bébé peut frapper à votre porte à tout moment. En effet, il est fin prêt à sortir et profite de ses derniers jours pour se faire une beauté. Il met un peu de graisse entre sa peau et ses os, il se débarrasse petit à petit de son vernix (substance blanchâtre qui le protège durant la grossesse). Il se prépare pour vous rencontrer. Il est donc préférable de vous préparer vous aussi. Assurez-vous que votre valise soit prête, que votre cher et tendre connaisse le chemin de la maternité et l'endroit où il peut se garer, qu'il soit joignable à n'importe quel moment et dans le cas contraire, prévoyez un plan B. Si tout est fait, vous n'avez plus qu'une chose à faire... attendre!

Publié dans maman-au-secours

Commenter cet article